Au fil de soi, l'infini se dessine du bout des doigts